Commencer les game jams : les 3(+1) meilleurs logiciels pour les débutants

Commencer les game jams : les 3(+1) meilleurs logiciels pour les débutants

Hey !

Les game jams, c’est la meilleure façon de se plonger dans la création de jeux vidéo. Si vous ne connaissez pas le principe d’une game jam, l’idée est assez simple. On va rassembler un groupe de personnes soit dans un bâtiment, soit sur Internet, pendant une durée allant de quelques heures à quelques jours (c’est très souvent un week-end pour les plus grosses jams mais certaines se déroulent pendant plus d’une semaine). Ces personnes vont créer des jeux autour d’un thème, en solo ou en équipe, puis à la fin on va tester les jeux de tout le monde, les noter et les commenter.

Le gros avantage d’une game jam c’est qu’on va avoir une petite pression positive qui va nous pousser à rendre quelque chose car on sait que d’autres personnes sont en train de faire un jeu de leur côté. Votre jeu aura beau être très basique, les gens ne vont pas vous cracher dessus, au contraire ils vous diront ce qui va et ce qui ne va pas. Vous pourrez ainsi gagner en compétences et savoir quoi travailler pour votre prochaine jam !

Lors des premières jams, on sait difficilement par où commencer et quoi utiliser au niveau des logiciels. Est-ce que c’est possible de faire un jeu sur Unity en 2 jours sans jamais l’avoir utilisé ? Est-ce qu’Unreal Engine 4 est adapté pour les game jams? Bref, en ayant déjà fait quelques-unes, que ce soit en groupe ou en solo, je veux vous partager les 3 meilleurs logiciels pour faire des « petits » jeux en un week-end. Je mets « petits » entre guillemets car à force d’en faire, vous allez sûrement chercher de plus en plus d’originalité dans le gameplay et pourquoi pas tomber sur une perle de game design. Il y a beaucoup d’exemples mais le meilleur reste pour moi SUPERHOT, un jeu fait pour la 7 Days FPS, une jam qui dure une semaine et qui a pour contrainte de faire un FPS. Si vous ne connaissez pas SUPERHOT, on peut le résumer en une phrase : « Le temps s’écoule lorsque vous bougez ». On va donc avoir des bullet time à la Matrix pour chaque niveau (cf le trailer ci-dessous). L’idée a tellement marché qu’ils en ont fait un jeu désormais disponible sur Steam qui a reçu de très bonnes critiques.

Bref, revenons au thème de l’article. Il faut savoir que pour une game jam d’un week-end, il faut faire preuve d’efficacité. Il faut pouvoir proposer un prototype rapidement mais qui ne demande que quelques ajustages pour avoir le jeu final. Si on fait une game jam à plusieurs, il faut aussi être capable de travailler à plusieurs sur un même projet et même si Git est une bonne solution, il faut que toute l’équipe sache comment ça fonctionne. Bref un tas de problématique qui rend le choix du moteur de jeu assez compliqué.

Avant de commencer la présentation des 3 outils, je vais tout de suite parler de Unreal Engine 4. Certaines personnes ne vont sûrement pas être d’accord avec moi mais pour une game jam d’un week-end, je pense que c’est un des pires choix. Certes le prototype peut arriver vite, mais il faut beaucoup, BEAUCOUP de travail pour rendre le jeu agréable et cohérent visuellement. De plus, on fait directement nos tests dans le moteur et une fois que l’exportation arrive pour rendre le projet, eh bah ça peut tout casser. J’ai eu ce problème pour la Epic Mega Jam 2016, impossible de build mon projet alors qu’il marchait très bien lorsque je le lançais dans Unreal Engine. J’avais un problème de référence dans mes assets qui me faisait planter mon build et j’avoue avoir été un peu déçu de bosser une petite semaine sur quelque chose que je n’ai pas pu partager. Je sais que l’erreur venait de moi mais je trouve ça gênant d’avoir à croiser les doigts pour savoir si on va pouvoir rendre le projet. Si vous avez déjà fait des projets avec Unreal Engine et que vous l’utilisez depuis quelques mois, vous connaissez les problèmes majeurs et vous saurez les contrer. Je m’adresse ici aux débutants, vraiment, même si le rendu peut-être très réaliste dans certains jeux, pour moi ce n’est pas du tout adapter pour une game jam. Ceci étant dit, je vais vous présenter mes meilleurs outils pour participer à un événement comme ça ! 🙂

1 – PICO-8

Le premier logiciel est sans hésiter PICO-8. J’ai déjà évoqué quelques fois (peut-être un peu trop :p) cette passion que j’ai pour ce logiciel. Pour moi c’est l’outil parfait pour faire ses premières game jams seul, sans trop se prendre la tête et qui donnera des jeux qui fonctionnent à coup sûr directement sur navigateur. Déjà il faut savoir que l’exportation ne peut pas échouer car le rendu dans PICO-8 avant l’exportation sera exactement identique à ce qui va être donné aux joueurs (oui c’est légèrement en lien avec le paragraphe précédent :p). De plus, un jeu disponible sur navigateur veut dire aucun téléchargement, et c’est un gros point en plus si on veut qu’un maximum de personnes essaie notre jeu. Si vous voulez plus d’informations sur PICO-8, je vous redirige vers mon article sur le logiciel idéal pour commencer la création de jeux vidéo !

2 – Unity / Game Maker

Le second logiciel est Unity, que je classe au même niveau avec Game Maker même si je n’ai jamais fais de jam sur ce dernier. C’est l’idéal pour faire des petits jeux. Il faut avoir une certaine connaissance de la programmation pour pouvoir être efficace en un week-end mais on est vraiment libre dans ce que l’on veut faire (comparé à PICO-8 par exemple). Unity a l’avantage d’être entièrement gratuit mais Game Maker propose une version gratuite qui permet d’exporter uniquement sur Windows. Le gros point faible de ces logiciels c’est la collaboration pour les game jams en équipe. Si vous ne connaissez pas Git ou n’êtes pas à l’aise avec, il faudra s’envoyer les fichiers sur un Dropbox ou un Google Drive, et c’est du temps précieux qui est perdu en mettant en commun chaque partie. Si votre jeu propose plusieurs mécaniques séparées, vous pouvez vous permettre ça mais dans la plupart des cas, c’est compliqué.

3 – Superpowers

Le dernier logiciel, idéal pour ceux qui ont des bonnes bases de programmation : Superpowers. Il reprend toutes les qualités des deux logiciels précédents mais sans le point faible que j’ai évoqué. En effet, votre projet va être hébergé sur un serveur local et les membres du groupe vont pouvoir se connecter sur ce serveur. Vous pourrez ainsi modifier un même script à plusieurs, on évite donc tout problème de collision. On va pouvoir éditer tous les éléments du jeu à plusieurs. Superpowers est certes moins complet que Unity mais propose le nécessaire pour faire un jeu rapidement, comme un éditeur de tilemap par exemple. (en plus la team derrière le projet est cool donc allez les follow sur Twitter :p)

Pour conclure ce post, je voudrais juste vous dire que, oui, même si vous ne pensez pas avoir les capacités pour faire un jeu, vous devez participer à une game jam, vous allez apprendre sur le tas. Et peut-être que votre première jeu ne va pas être révolutionnaire mais vous aurez fait votre premier jeu et des gens vont y jouer, vous faire des retours etc. Même si la game jam ne dure que 48h, rien ne vous empêche de continuer votre jeu. Après ce rush de deux jours, vous aurez déjà une bonne base pour continuer et la motivation sera là. Beaucoup d’entre vous m’ont fait comprendre qu’ils ne trouvaient pas le temps pour commencer la création de jeux vidéo. Essayez de bloquer un week-end avec des amis qui veulent aussi se lancer et, have fun ! 🙂

Pour trouver des game jams, vous pouvez aller sur le site du Ludum Dare, une des plus grosse jam qui se déroulent plusieurs fois par an. Vous pouvez aussi vous rendre sur itch.io pour voir le planning des prochaines game jams.

Sur ce, j’espère vous avoir motivé à vous lancer et je vais vous laisser sur une bonne vieille expression qui décrit parfaitement l’intérêt des jams :

C’est en forgeant qu’on devient forgeron !

RSS
Facebook
Facebook

Une réaction au sujet de « Commencer les game jams : les 3(+1) meilleurs logiciels pour les débutants »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu as aimé l'article? Partage le blog !